Permettre à n’importe quel particulier de jouer les livreurs de colis pour arrondir ses fins de mois. L’idée ne vient pas d’une start-up américaine qui veut concurrencer les facteurs belges. Non : c’est bien bpost qui a imaginé ce service, sous forme d’appli mobile, baptisé bringr et lancé dans une version test à Anvers.

Se calquant sur le modèle Uber, bpost fera appel à des particuliers (à vélo, en voiture ou même en train) qui se chargeront de la livraison. Le tarif de livraison sera adapté à la distance et à la taille du colis. Le coursier amateur empochera l’essentiel du prix de livraison, moins une commission de 20 % (avec un maximum de 5 euros) qui ira à bpost. L’utilisateur pourra suivre, en direct, le trajet de son colis et, pour le rassurer au maximum, bpost mettra à disposition son assurance sur les colis.

En apportant cette touche de « disruption » dans sa gamme de services, bpost compte « être le premier acteur surce nouveau créneau », réagit Barbara Van Speybroeck, porte-parole de bpost. « On pense qu’il y a une demande alors que le consommateurdemande toujours plus de solutions simples et flexibles, explique-t-elle. Notre but n’est pas de remplacer ce qui existe mais d’aller chercher de nouvelles livraisons qu’on ne propose pas jusqu’ici. Notamment en permettant l’envoi de choses qui ne s’expédient pas encore. » Elle prend pour exemple l’achat d’un frigo sur un site de vente d’occasion.Et la porte-parole admet qu’à ce jour, la structure de bpost ne permettrait pas ce type de flexibilité avec le personnel existant. « Livrer un frigo à 22 heures devient possible avec bringr… mais pas dans le cadre de nos propositions actuelles. »

Certains syndicats, eux, voient rouge. Notamment le SLFP qui trouve « inacceptable d’introduire un service de type Uber au sein d’une entreprise publique ». Les syndicalistes craignent que le service ne pèse sur l’emploi. La CSC-Transcom a même évoqué un « nouveau système de dumping social ».

Le test ne se déroulera qu’à Anvers et durera quelques mois avant d’être évalué et, peut-être, étendu ailleurs.

Source : Trends-Tendances du 23 juin 2016.

Posted by Chris

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *